L'atelier des écrivains
 :: Détente :: Art :: Atelier

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Juil - 21:43
Bonjour ! Cet atelier est destiné aux membres qui souhaitent écrire des poèmes, des récits... sur tout et n'importe quoi.

Voici un poème en vers libres ( un peu étrange au début, mais vous comprendrez pourquoi ) :

Citron raide, protubérances ondulées,
Noir corbeau, blanc farine,
Vert luisant, bleu Pacifique, marron châtaigne, gris nuageux.
Sourd mais écoute.
Aveugle mais voit.
Insensible mais sent.
Sublime ou horrible ?
Savant ou fou ?
Habile ou maladroit ?
Ô misérables ! Soyez lucides !
Ne jugez ni par les couleurs, ni par la vue extérieure
Mais par la parole et l'action.
Il a les yeux bleus perçants.
Oui c'est vrai. Il est magnifique. C'est vrai aussi.
Pendant ce temps, il vole... Enchaîne les mauvaises actions.
Il a les yeux gris nuageux.
Oui c'est vrai. Il donne des frissons. C'est vrai aussi.
Pourtant, il offre une baguette chaude à un sans - abri.
Il est aveugle. Il ne voit absolument rien ? Le néant ?
C'est tout ce qu'il voit ?
Eh bien, détrompez - vous !
Certes, il ne saura pas si la personne est
Noir sinistre ou blanche étincelante.
Il saura juste qu'elle l'aide à avancer.
Cela lui suffit.
Il voit qu'elle est fraternelle.
Cela nous suffit.

Invité

avatar
Invité
Mer 8 Juil - 22:34
C'est génial ! Super bien écrit et très original ! Je vais pouvoir squatter l'atelier de quelqu'un d'autre, j'ai le choix,y'en a trois maintenant !

Invité

avatar
Invité
Jeu 9 Juil - 9:36
Oui mais c'est le mien qui compte le plus xD *cours*

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Juil - 9:42
Merci Petit Flocon ! J'ai hâte de lire d'autres poèmes que tu as écris.

Voici un autre poème en vers libres :

Fleur


Je lui demande :
- Fleur comment - vas - tu ?
Elle me murmure qu' elle a soif.
Mais avant que je lui donne à boire,
Elle veut me raconter son histoire.
L'histoire de Marguerite.
Je m'assieds dans l'herbe,
A côté d'elle,
Et l'écoute avec attention :
- Je n'étais qu'une petite graine,
Parmi les plus grandes.
Toutes transportées dans le bec d'un oiseau,
Et allant finir dans l'estomac de l'un de ses petits.
Mais, fatigué le volatile ouvrit légèrement le bec.
Etant la plus petite et la plus rusée,
Je parviens à me délivrer d'une mort affreuse.
Je grandis dans ton jardin.
Mais aujourd'hui, je ne mourais pas d'une mort affreuse,
Mais d'une mort égoïste et cruelle.

Mon frère court,
Arrache sa tige.
Ma tige.
Il lui tire une pétale.
Elle se meurt.
Je me meurs.
Une seconde.
Elle se meurt.
Je me meurs.
Ils leurs en arrachent une troisième...
Elles se meurent.
Nous mourons.

Invité

avatar
Invité
Jeu 9 Juil - 9:51
Il me regarde :

Dans mon lit ,
Il me regarde ,
Et il rit .
De ses yeux toujours ouverts ,
Il me dit :
Aujourd'hui , c'est fini
Les jambes décomposées
Et la lame du sabre venant effleurer ma peau ,
Je cris
Mais cela ne mène à rien .
Ayant accompli son sévice
Il part ,
Sans crier gare
Était-ce un démon ?
Un fou ?
Du moins ,
Vous êtes témoins
Mais cela ne mène à rien ...
Sans oublier de ne laisser
Aucune trace ,
Il s'en va ,
Assoiffé de sang ,
Avec toujours ce sourire aux lèvres
On aurait dit ,
Au simple hasard ,
Qu'il se les était entaillées
Il ne fermait jamais les yeux ,
Ses longs cheveux noir corbeaux
Le faisait ressembler à un psychopathe ,
Sur ma porte ,
Comme taillé au couteau ,
De longues fissures ...
Le lendemain ,
Une flaque de sang ,
Tout autour de moi .

Je sais ça ressemble plus à un creepypasta qu'à un poème ! ^^

Invité

avatar
Invité
Jeu 9 Juil - 9:55
J'adore tes poèmes :3

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Juil - 9:58
Merci ! Le tien est super ! Mais qu'est qu'il est triste !!!

Invité

avatar
Invité
Jeu 9 Juil - 10:07
Ué je sais .w.

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Juil - 11:41
Voici un récit triste qui fait réfléchir ( attention ce n'est pas une histoire vrai ! ) :

   Il est derrière un arbre, pleure jusqu'à ce qu'il n'en ait plus la force. Il est secoué de spasmes. Je me décide enfin à m'approcher. Je me racle la gorge. Il est sourd ou bien il est dans un monde complètement différent, le monde lugubre, celui où on peut nous parler, nous crier, nous hurler, nous tonner dessus : ça ne changera pas. Alors je le secoue. Il lève d'un mouvement las sa tête. Ce garçon a beau être enveloppé par les ténèbres, ruisselant de tristesse. Il est beau, magnifique, sublime. Ses cheveux bouclés brun lui tombent sur le front. Ses yeux sont verts natures avec de petites tâches noires comme un papillon.

   Nous marchons, discutons. Je lui propose d'aller à la plage. Il grimace et me supplie de ne pas l'y emmener. Je lui réponds qu'avec le soleil juste au dessus de nos têtes, on a pas le choix. Il parait perplexe. Je l'attrape par la main et m'élance en direction des dunes de sable. A l'instant où nous allons plonger, je déclare " Tu n'enlèves pas ton tee - shirt ? " Il m'observe un long moment et finit par prononcer " Désolé, je ne peux pas.
- Tu as peur de me montrer tes muscles ", dis - je en plaisantant. Il se détourne d'un pas maladroit. Je cours. Il est assis par terre et murmure " Je m'appelle Jean et je ne suis pas fou. " Pour tout vous dire je suis déconcertée. Je lui pose les mains sur les genoux, lui repousse une mèche rebelle. Il me regarde d'abord avec rage puis avec angoisse et pour finir d'un air vide. Je lui explique que je veux voir son dos. Il ouvre la bouche aussitôt pour contester mais la referme subitement quand j'appuie mon regard. Il se lève, fait des pas de ci de là. Je le place dos à moi. Il tressaille. Il ferme ses mains comme une noix. Je soulève son tee - shirt. Je ne voudrais pas mais je suis incapable de détourner mes yeux de cette horreur sanguinolente. Mais qui a bien pu faire une chose pareille ! Il reste muet. Tout est clair : s'il a sangloté, s'il n'a pas voulu me montrer son dos, c'est tout simplement parce qu'on a inscrit dans sa chair : FOU. Je vais essayer d'avoir un peu de sang - froid. Au moins une fois dans ma vie. J'aimerai avoir un ton calme mais il est plutôt mêlé à l'agressivité et la peur. " Qui t'as fait ça ? " Il est complètement effaré, apeuré comme les souris enfermées dans une cage en laboratoire et que l'on va soumettre à différents tests plutôt désagréables. " Pourquoi t'as t'on
mutilé ?
- La réponse est dans mon dos, articule - t -il.
- Qu'est qu'il te fait dire ça ?
- On dit que je suis fou parce que je parle tout seul.
- Tu es ton propre ami. Il n'y a pas meilleur ami que soi même. On dit qu'un ami est la personne qui peut le mieux nous comprendre sauf que toi tu es le seul à mieux te comprendre parce que c'est toi qui te connais mieux que n'importe qui d'autre sur Terre. "

    Je sens une main frotter ma jambe. C'est mon père. Il vient me réveiller. Jean et moi ne pouvons pas nous passer l'un de l'autre. Ce garçon a besoin de moi et moi... j'ai besoin de lui pour éviter d'atroces cauchemars. Nous devons nous entre aider l'un et l'autre pour vaincre la nuit monstrueuse. J'ai appris à connaître Jean. Il m'aime. Je l'aime. L'amour passe d'abord par l'amitié.

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Juil - 21:17
Voici un article que j'ai écrit pour le journal latin de mon collège. Le but étant d'être le journaliste et de raconter un évènement imaginé dans l'actualité mais en respectant les contraintes de cette civilisation.
Cette article fait parti de la rubrique sport: combat de gladiateur.

En tant que journaliste sportif, je vais vous raconter le combat des prisonniers Caïus et Phatéon, qui c'est passé il y a une semaine. Il ne me fallut pas longtemps pour trouver l'arène, elle était grande, énorme, gigantesque. Je donne mon billet à l'ouvreuse puis, je suis la foule. Au milieu se trouve le maire et ses adjoints. Avant que le combat commence, j'admire l'arène. Heureusement qu'ils avaient installés le velum parce que le soleil était à son zénith. Les spectateurs se levèrent, crièrent le nom de celui qu'ils voulaient qu'ils gagnent. Ils pariaient, se bousculaient. « Silence, hurla le maire. Faîtes sortir les prisonniers! » Ils étaient vêtus d'une tunique kaki. Caïus se plaça au bout de l'arèna et Phatéon à son extrémité. L'arbitre siffla. Ils étaient apeurés, effarés, terrifiés. Il y eu un silence de mort comme si la terre allait s'éffondrer. Caïus et Phatéon portèrent un glaive et un bouclier. Caïus courut. Son adversaire l'imita de si peu. Ce premier bondit mais voilà que ce premier souleva son bouclier au dessus de sa tête. Caïus se réinterptionna d'un pied gauche. Il était dos à son adversaire qui en profita pour le blesser à la hanche. Caïus fit volte  face. Ils croisaient les glaives en haut, en bas. Caïus tourna son arme contre celle de son ennemi. Ce dernier tituba lorsque son adversaire lui fit une entaille à la main. Caïus ne réfléchit pas longtemps et empoigna le second glaive. Il frappait de part et d'autre. Phatéon était comme mort. Il tomba. Caïus le croyant mort jeta ses armes et son bouclier. Il gardait la tête haute et leva les mains aux ciel comme pour remercier Jupiter de l'avoir pardonné. Il était dos à Phatéon. Celui-ci jouait la comédie. Il fit une roulade avant, brandit un glaive et l'enfonça dans le dos de Caïus.

Caïus était mort pour des combats cruels. Il c'était prêté au jeu pour survivre mais en vain... Le combat, la bataille, la guerre ne servent strictement à rien, cela reflète seulement le mal, le fait de vouloir être plus puissant. C'est bien l'ambition mais trop ça  tue. Caïus ne méritait pas d'être tromper même si c'était un prisonnier. On ne traite pas les détenus de telle sorte. De son côté Phatéon avait tout fait pour survivre mais on l'exécuta. Le maire le trouva trop fourbe ce qui aurait pu lui nuire. Dans toute cette histoire qui a eu tort? Le maire, il décide de vie ou de mort pour chaque individu, alors que seule la personne concernée doit choisir... On peut l'aider à trouver ce qui est le mieux pour elle c'est à dire la vie! Il y a tellement de personne bien, de chose à faire ne vous attristez pas sur votre sort! Profitez du bon temps! Combattez le mal! Caïus et Phatéon étaient prisonniés peut être que ce qu'il avait fait leur paraissait juste. On ne pense pas de la même façon ce qui est juste pour un est injuste pour un autre. Le maire les a poussé à bout. Ils n'avaient aucun désir de vengeance. Ils voulaient juste profiter de la vie. Caïus était mort dignement mais qu'est qu'on ne ferait pas pour survivre?

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Juil - 10:24
Voici un petit article qui fait parti de la rubrique actualité : métamorphose.

Vulcain et Minerve font voler un homme, l'amène devant l'autel de la déesse. Ils le posent debout. La foule l'observe longuement, d'un air horrifié, sans mot dire. Ses membres s'allongent et s’épaississent. Il rugit de douleur. Mais que lui arrive-t-il ? Ses bras brûlent, c'est de la lave. Ses yeux poussent, durcissent et deviennent un. Son cratère pleure. Ses cheveux sont cendre. Sa chevelure jaillit. Le peuple est brûlé ou statufié.

N'oublions pas qui sont nos supérieurs cela pourrait nous coûter cher.

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Juil - 18:16
Voici le dernier article qui fait parti de la rubrique actualité : Mercure fait son apparition à un créateur de char.

D'où sort le char aillé ? D'un Dieu. Mais lequel ? C'est ce que témoigne un créateur de char.

Je prends l'air devant le hangar. Un homme brillant s'avance vers moi « Je voudrais un char aillé ? » Je ne réponds pas cet homme portait une toge jaune fluo, de grosses lunettes roses, des sandales vertes fluo et un sac avec un cheval. Je suis fou. Mais qu'est qui se passe ? C'est un homme cool mais, il a l'air d'un Dieu. Je me surprends à grommeler « Pitié ! » L' homme laisse apparaitre un rictus en coin puis rit. Il m'énerve. « Alors, articule l'homme.
-Je ne peux pas faire de char aillé, soupirais-je
-Je reviens dans une heure. Tout le matériel est dans mon sac. » Je prend le sac à dos et j'éxaspère. Cette homme veut me ridiculiser. J'ouvre le sac par curiosité. J'y trouve un parfum. Qu'est qu'il sent bon! Je n'ai jamais rien senti d'aussi subtil. Voilà une petite boîte. Je l'entrouve avec délicatesse tant elle est petite. Subitement je recule. C'est sur je rêve. C'est certain. Je vois... des ailes... on dirait celle de Pégase. Cette homme est un Dieu ! C'est Mercure ! J'accroche une aile blanche comme des nuages en coton à chaque portière du véhicule. Je peins de couleur argent les flancs du char. Je le parfume. J'ajuste, je remet, je déplace. Voilà le char est près. Le Dieu aux sandales ailés me remercie. Il me laisse ses sandales puis disparaît avec l’œuvre ailée.

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Juil - 17:25
Papier



Papier jauni par le temps
Ou blanc récent.
Papier bois de pin
Ou bois de sapin.
Tablette antique
Ou mur de grotte préhistorique.
Papier littéraire
Ou scolaire.

Monsieur Papier et son acolyte Madame Plume
Sont tout deux indispensables
A leur fidèle ami Monsieur Le Poète.

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Juil - 16:18
Voici un poème en vers libres :

Les dernières pensées d'un chat délaissé


J'étais un jeune chat,
Majestueux, élégant, affectueux,
Aimé de tous les enfants.
Perché sur le rebord de la fenêtre,
Chaque matin, les petits humains du quartier
Venaient me caresser.
Les autres chats étaient jaloux.
Mais, je n'y étais pour rien.
Ce n'était pas moi qui choisissais les enfants.
C'est eux qui m'avaient choisi.

Ô que j'étais heureux

J'adorais écouter leurs compliments,
Sentir le contact de leurs mains maladroites sur mon pelage soyeux. 

Mes maîtres étaient gentils.
Je ne manquais jamais de rien,
Ni de nourriture ni d'affection.

Je les aimais.
Mais aujourd'hui, ils ont fait de ma vie un cauchemar.
Ils ont déménagé !
Ils m'ont abandonné !
Tout le luxe que je connaissais,
Que j'appréciais,
Venait de s'envoler
Tel un étourneau émigrant,
Sauf qu'il ne reviendra jamais.
J'étais un chat dépendant.
Un chat dépendant des humains.
J'étais un félin d'intérieur.
Le monde extérieur m'était inconnu.
Je n'avais jamais appris à chasser.
J'avais faim !
J'ai faim !
Je lapais l'eau malpropre du canal.
Les matous se moquaient de moi.
Je continuais à avancer tête et queue basent.
Parfois, j'étais même mêlé à des bagarres.
Les enfants me trouvaient laid.
J'avais même perdu les caresses du matin.

Ô que je suis malheureux !

Tout cela est arrivé si vite !
Je suis allongé dans un coin paisible,
Triste, affamé et épuisé.
Mon âme se soulève.
Mon petit corps monstrueux repose en paix.

Enfin !

Invité

avatar
Invité
Mer 15 Juil - 18:20
Voici deux poèmes que j'ai écrit et dit moi se que tu en pense:

Premier poème:
La vie peut être aussi noir et déserte.
Qu'une forêt morte.
Mais il suffit de penser à l'avenir.
Pour oublier ses peines.

Deuxième poème:
Brume et mystère.
Les merveilles de la mer.
Nuit au clair de lune.
Etoile dans le regard.
Soufle qui palpite.
Quel douce odeur.
Celle de la campagne.
Que personne n'oublit.
Les couchés de soleil.
Au doux son se minuit.
Le monde endormit.

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Juil - 18:28
J'adore le deuxième ! Il est trop beau ( en plus j'ai réussi à imaginer les images de ton poème ) superbe J'aime aussi le premier, mais je trouve dommage qu'il n'y a pas d'autres vers avant. Ta première poésie pourrait être la conclusion. MAIS J'ADOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORE LE DEUXIEME Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Juil - 18:41
Tu pourrais me dire aussi ce que tu penses des miens s'il te plaît ?

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Juil - 23:03
La Lune



Dame au visage rond déffiguré
Par d'innombrables météorites,
Tu es notre fidèle bouclier céleste.
Mystérieuse le jour,
Tu te caches.
Et la nuit,
Ta clarté resplendit à l'horizon,
Pour nous montrer le chemin.
Avec ton ami l'Etoile du Berger,
Vous flottez dans le ciel obscur.
Sur les côtes de l'Océan,
J'admire ton reflet se baigner.
Quand tu es pleine,
Tu souris.

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Juil - 10:08
Voici un extrait d'une de mes nouvelle. Le personnage principal, Clémence roule en vélo dans la campagne :


 Elle s'arrête au bord d'un mur à peine commencé. Il n'y a pas eu un parpaing en plus depuis des lunes. Mais ce qui intéresse Clémence, n'est pas la construction. C'est le chat. Elle l'avait déja vu. Une fois ! Seulement une fois ! Ce matou a la robe embrasée, rayé de protubérance à l'air méfiant. La jeune fille ne sait pas pourquoi mais ce gros chat à quelque chose de plus que les autres félins miniaturisés. Elle le sent. La fois qu'elle c'était approché de lui, il feulait alors, elle n'avait pas insisté. Mais aujourd'hui, l'adolescente était décidé à prouver au chat d'Hélios, qu'il avait eu tort. Clémence cale son vélo contre le mur. Le félin se met à grogner, à feuler, à gronder, à cracher. Il recule mais en vain; il ne peut pas. Alors, le chat essaye de se montrer irascible et dangereux. Le matou aurait effrayé n'importe qui, mais pas Clémence. Elle pose sa main sur la cuisse du chat roux. Ce dernier s'arrête de tel qu'il c'était pris un seau d'eau sur la tête. Il la dévisage. L'adolescente lui caresse la joue. Le petit félin hume. Il sent de l'empathie et comprend son erreur. Il se retourne comme l'aurait fait Grincheux des sept nains. Ce qui fait pouffer Clémence. Elle ne peut s'empêcher de lui murmurer " Allez ne fait pas le grognon ! " La jeune fille le gratte entre les oreilles. " Si tu veux me suivre, je te mettrai dans mon cartable et je te ramènerai chez moi. " Le chat Soleil ne se retourne pas, déçu elle enfourche son vélo. L'adolescente a à peine pédalé, que le chat miaule. Pourquoi il ne me regarde pas ? Il miaule en ayant la tête tournée.

 La jeune fille pédale. Le fermier l'observe bouche bé. Le chat grincheux feule en direction du paysan tout en posant ses coussinets moelleux sur les épaules de Clémence. Elle sourit contente d'avoir un nouvel ami.

Invité

avatar
Invité
Ven 17 Juil - 15:45
Le hérisson



Attends moi le hérisson,


Je t'ai ramener un carton


Attention! des oies

Quoi?

les oies vont t'attraper

Vite il faut te cacher.

Elles sont parties

Et toi pourquoi tu-ris?

Parce qu'un ver me chatouille !

Invité

avatar
Invité
Ven 17 Juil - 15:47
Que pense-tu de mon poème feuille brune?

Invité

avatar
Invité
Ven 17 Juil - 16:02
J'adore tes poème feuille brune!

Invité

avatar
Invité
Ven 17 Juil - 16:03
Surtout le premier avec citron rède

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Juil - 16:04
Hm... Il est plutôt drôle mais il manque de fluidité. On dirait que tu... jettes des rimes. En tout cas c'est l'impression que ça m'a donné. Tu pourrais essayer de faire des poèmes sans rimes mais en gardant un style plutôt poétique. Pour ton âge c'est déja bien Exclamation

Etoile Brune

Âge : 16Messages : 6763Date d'inscription : 19/06/2015Clan : Clan de l'Ombre ♥Physique de votre personnage : Brune rayée au bout des pattes blanches et aux yeux vertsCaractère : Naïve , compréhensive, irascible, joueuse, impulsive, compatissante, calme, tendre, attentive, ourageuse, volontaire, déterminée, généreuse, bornée, obéissante, curieuseCaractéristique particulière : La colère peut provoquer des dégas considérables ne sachant pas la contrôler s la contrôler...
avatar
Légende
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Juil - 16:05
Merci !

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 40Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: