Un chat sur le palier de la porte (Libre aux humains et aux matous, venez venez !)
 :: Archives :: Archive Rp's :: Clan de la Rivière

Invité

avatar
Invité
Sam 27 Aoû - 1:28
J'ai échappé à la vigilance de mes congénères ! Je ressemble à un apprenti en fuite. Mais me voilà déjà à proximité des habitations bipèdes. Je sais que c'est risqué. On me l'a dit, je l'ai vu, je le sais, mais je ne peux pas m'en empêcher. Je suis curieux. Et au risque de me faire surprendre, je continue de m'approcher furtivement des étranges cabanes.

Une odeur inconnue et toute douce caresse ma truffe, intrigue mes crocs et m'incite à venir toujours plus près. Je suis complètement aimanté, moi qui n'ai jamais senti pareille effluve au sein de la forêt ou de la rivière. Je veux goûter, connaître cette nouvelle saveur.

Sur un rebord fait de pierre, devant une entrée constituée de bois travaillé par les bipèdes, repose un recueil circulaire contenant une texture liquide et crémeuse. C'est blanc. On dirait...

-Du lait ! m'écriai-je.

Vif et naïf, je viens laper la surface blanchâtre, toute garde baissée, la face garnie et joyeuse.

Étoile de l'Aube

Âge : 14Messages : 350Date d'inscription : 18/07/2016Clan : clan de la rivièrePhysique de votre personnage : tigré gris aux yeux bleus très prononcésCaractère : calme en général, aime être entouréeCaractéristique particulière : Très bonne chasseuse
avatar
Modérateur
Voir le profil de l'utilisateur http://animaltatoo.forumactif.org/
Sam 3 Sep - 12:30
La nuit dernière, j'avais déjà réfléchis aux patrouilles à former. Ce matin, il ne me restait plus qu'à demander aux félins concernés d'aller surveiller les frontières. J'avais réussi à rassembler trois des quatre chats pour la patrouille mais le dernier, Moustache de Crevette, restait introuvable au camp. Je décidai donc de le remplacer par un autre chat et de partir le trouver pour savoir où il était partit.

Je suivis une piste qui menait tout droit aux nids des bipèdes et cela m'intriguait beaucoup. Je continuai donc à suivre l'odeur du matou en restant aux aguets. Plus je me rapprochai et moins j'allais vite, je me sentais en danger au milieu de ces créations de bipèdes. Qu'est-ce que Moustache de Crevette venait-il faire ici ? Il aurait pu être attraper ? Non, sa piste allait du camp jusqu'ici sans presque aucun détour et son odeur n'était mélangée à aucune autre. Avançant toujours avec prudence, je finis par distinguer une masse rousse en train de laper un liquide blanc.

Je regardais une dernière fois tout autour de moi avant de faire un bond vers le chat à l'odeur que je connais bien et qui profitait de quelque chose fait pour les chats domestiques. C'est alors que je reconnus l'odeur d'une saveur que je connaissais bien. Il me plongea dans mes souvenirs d'enfance, auprès de mon frère et de ma mère. Mais je me ressaisis bien vite et regarda le matou d'un air sévère.

-Que fais-tu ici ?! feulais-je énervée. Aurais-tu abandonner la vie de guerrier pour celle de chat domestique ?

J'avais posé ma question sur un ton de défi, je voulais qu'il m'explique ce qu'il faisait en ce territoire qui ne devait normalement pas être fréquenté par des chats sauvages. Venait-il d'enfreindre le Code du Guerrier ? Serait-il prêt à abandonner les siens ? Je secouai énergiquement la tête pour chasser cette idée. Ce n'était pas possible ! Pas après toute ces morts ! Je plongea mes yeux bleus dans les siens, attendant sa réponse inquiète.

Invité

avatar
Invité
Sam 10 Sep - 20:00
C'était un délice. Le gout m'a semblé quelque part... artificiel? mais rempli de saveur. Mon ventre réclamait un peu plus après chaque coup de langue.

Jusqu'à ce qu'un camarade de mon clan débarque.

......
...
Oh...

Ooooh !
qu'il eut l'air en colère. Je redressai mes babines immédiatement et m'avisai de déglutir. Voilà Fleur de l'Aube. Tomber sur elle à un tel moment... Bien ma veine. Mais j'assumais. Douloureusement... Mentalement, j'éloignai le récipient au liquide provocateur, hors de ma vue... et de mon nez.

J'étais à court d'argument pour contrer les accusations de Fleur de l'Aube. En tout cas, une chose était sûre...

-Ah, non ! Non, non, non. Je ne trahis personne. (Jamais) Pas pour un peu de friandises. Excusez. L'odeur m'a attiré et, comme un bleu, j'ai été happé. Je subirai les conséquences de mon acte s'il faut. Il n'y avait pas un bipède, je le jure. Rien qui ne craigne.

Lorsqu'il s'agissait de défendre ma cause je devenais soudainement très volubile. Peut-être que j'avais des choses à cacher, mais loin de moi l'idée de mentir. Je pouvais omettre des détails, mais je préférais être puni seul qu'entraîner d'autres comparses dans mes bêtises. Ce qui fut le cas présent... Allait-elle en toucher deux mots aux autres? Il fallait croire. Je le croyais.

J'attendais une réaction de mon interlocutrice, peu hâtif des évènements à venir.

Mousse Verte

Messages : 305Date d'inscription : 18/10/2016Clan : Chatte errantePhysique de votre personnage : Mousse Verte a le même poil que sa mère, Plume Jaune : long et brun foncé, les mêmes yeux que sa mère : verts pétants, et Mousse Verte a la corpulence de son père, Pelage d'Eau : massive.Caractère : Elle est acerbe, susceptible, gourmande, curieuse, autoritaire, modeste, têtue et dynamique.Caractéristique particulière : Elle a une longue cicatrice sur le flanc, causée par des renards.
avatar
Guerrier habitué
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Oct - 17:50
De loin, j'observai les deux chats près du nid de bipèdes. Je ne me rendais que très rarement près des nids de bipèdes, mais j'avais besoin d'herbe à chat. De beaucoup d'herbe à chat. Ces chats pouvaient-ils m'aider ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: