Winter is coming [Hiver]
 :: Avant de jouer :: Présentations :: Présentations Validées :: Clan du Vent

Nuage de l'Hiver

Âge : 15Messages : 6Date d'inscription : 14/07/2018Clan : Clan du VentPhysique de votre personnage : Pelage court noir et blanc - yeux bleus pâles - petit et maigreCaractère : Introverti - peureux - courageux - pensif - réfléchi - calme - obéissant
avatar
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Juil - 16:36


Bienvenue sur LGDC JDR


· HIVER ·
Clan - Clan du Vent
Rang - Apprenti Guerrier
Liens - Embrasement des Flocons
Nom - Nuage de l'Hiver / Hiver (Anciennement Petit Hiver, Brûlure de l'Hiver en guerrier.)
Âge - 7 lunes
Sexe - Mâle


« Winter is coming » Lord Stark - Game of Thrones.



· Caractère et Physique ·


Caractère :

Hiver est un chat très spécial et reservé. D'une part, il peut se montrer courageux et peut avoir du sang-froid dans des situations critiques, mais d'un autre côté, il est souvent effrayé et perdu. C'est un apprenti très prometteur grâce à son obéissance et sa discipline : il est très calme et réfléchit beaucoup. Hiver est souvent pensif et dans la lune. Il reste très éloigné des autres, car il se sent souvent inconfortable et ne se trouve pas à sa place auprès d'eux. Il a beaucoup de problèmes avec tout ce qui a un rapport avec le collectif et la maîtrise de ses émotions. Depuis son baptême d'apprenti et le commencement de son entraînement, il fait des choses sans le vouloir vraiment, qu'il regrette après coup ; c'est probablement parce qu'il est submergé par les événements et les exigeances de ceux qui l'entourent. Hiver est quelqu'un de très intelligent, il apporte souvent des bonnes idées et de bons conseils, et analyse rapidement les situations. Il déteste ne pas avoir raison. Ses points forts sont la stratégie - grâce à sa capacité à réfléchir vite et logiquement - et l'esquive. Il est plutôt doué pour la chasse, mais sans plus ; le combat est au contraire un de ses points faibles, il pense trop et n'a pas le physique adéquat ; seules la stratégue et l'esquive peuvent le sauver des mauvaises situations.

Physique :

Hiver - bien que son nom complet soit Nuage de l'Hiver - est un apprenti petit, court sur pattes, et plutôt frêle. Ses muscles ne sont pas encore développés, il vient juste de commencer sa croissance. Les poils qui recouvrent sa peau sont courts et arborent une couleur tantôt blanche, tantôt noire. Les pattes d'Hiver ne sont pas très puissantes, mais elles paraissent souples et en bonne condition. Elles se terminent sur des coussinets roses égratignés et calleux à cause des entraînements. Sa queue n'est pas touffue, Hiver a tendance à la balancer de droite à gauche lorsqu'il est nerveux, ce qui est généralement très souvent. Il est plutôt maigrichon, et ne fait pas vraiment son âge. Ses oreilles sont petites et souvent en mouvement ; son museau est fin et se termine plutôt en pointe. Sa truffe - généralement brillante et humide, signe de bonne santé - est de couleur rosée comme le cuir de ses coussinets. Pour finir, Hiver possède deux yeux bleu pâle, qui paraissent froid, et en même temps brûlant de vie.


· Histoire ·


Zoom avant. 130 %.

Hiver était l'un des quelques chatons à naître à la mauvaise saison. Un moment très mal choisi pour avoir une portée de chatons : les petits étaient faibles et pouvaient mourir du froid, du manque de nourriture, ou encore du mal vert. Pourtant, Hiver passa l'hiver sans aucun problèmes. À cette époque, il se nommait Petit Hiver, mais dès qu'il fut apte à parler, il prétendit préférer le surnom Hiver, qui était plus court et léger lorsqu'on le prononçait ou l'entendait. Ses parents étaient deux jeunes guerriers, qui étaient fous l'un de l'autre depuis leur apprentissage. Malheureusement, ils n'avaient pas vraiment prévu l'arrivée d'Hiver sans leur famille, et vu leur jeune âge, ils n'étaient décidément pas prêts à avoir une portée de chatons.

Zoom à droite. Les parents des autres riaient et dégustaient leur première proie de la nouvelle saison ensemble.
Zoom à gauche. Certains pleuraient de joie parce que leurs petits avaient survécu, d'autres se lamentaient et insultaient l'hiver.
Zoom au milieu. Hiver observait ses parents désespérés qui cherchaient une solution pour se débarasser de leurs devoirs de père et mère.

Les parents d'Hiver n'étaient pas ce qu'on pourrait appeler des “parents” du point de vue des autres membres du Clan. L'aimaient-ils ? Maman, Papa, vous m'aimez, hein ? S'inquiétaient-ils ? Maman, Papa, vous vous inquiétez, pas vrai ? Étaient-ils fiers de lui ? Maman, Papa, vous êtes fiers de moi, n'est-ce pas ? Ils lui avaient juste donné la vie.

Il était négligé, ses parents étaient irresponsables d'avoir fait un chaton etde ne pas s'en occuper. Mais Hiver chuchotait aux anciens qui le réconfortaient : non, on ne le négligeait pas ! Il avait une famille aimante, responsable, qui avait juste des devoirs dans le clan, même s'il voyait très bien les parents des autres cajoler leurs petits comme il ne l'avait jamais été.

Zoom à droite. Les mères dormaient tout contre leurs petits et leur faisait des nids tout doux, en mousse.
Zoom à gauche. Les pères ramenaient des souris et des proies variées à leurs chatons, les câlinaient et jouaient avec eux.
Zoom au milieu. Hiver observait ses parents manger au loin.

Hiver sortait un peu du lot. Pour les autres, c'était trop “bizarre”. Toutes les manies qu'il avait, à les regarder intensément, à bouger sa queue et ses oreilles nerveusement comme s'il avait la mort aux trousses. Ils ne l'embêtaient pas, respectaient son choix de se faire surnommer Hiver, et en échange, ils prenaient leurs distances. Un choix juste apparemment.

Zoom à droite. Des chatons s'amusaient avec la boule de mousse qu'avait ramené un guerrier, et s'essayaient à la bagarre.
Zoom à gauche. D'autres partaient à la découverte du camp en discutant joyeusement, ou restaient allongés les uns contre les autres.
Zoom au milieu. Hiver jouait à observer les autres.

Le chaton blanc et noir passa une enfance longue, trop longue. Il avait l'impression qu'il n'atteindrait jamais ses 6 lunes, alors que tout ses camarades partaient de la pouponnière les uns après les autres. Il ne s'ennuyait pas, après tout, il avait son jeu favori auquel il pouvait jouer à toute heure : observer. Il aimait bien les anciens, il venait les voir des fois. Au moins, ils lui parlaient plus que ses parents.

Hiver devint apprenti. Ses parents clamèrent son nom, mais il ne croisa pas leur regard. Personne ne voulait scruter les deux yeux bleus calculateurs qui effleuraient chaque recoin du camp. On lui disait qu'il avait beaucoup de potentiel, que c'était un chaton très intelligent et discipliné. On lui donnait Embrasement des Flocons pour mentor. Hiver avait un peu peur, il avait déjà entendu des rumeurs et des ragots sur le matou blanc, et sa réputation n'était pas l'une des meilleures. Mais Nuage de l'Hiver ne dit rien, parce qu'il trouvait que c'était déjà bien. Il voulait juste quelqu'un pour lui apprendre des choses qu'il ne connaissait pas, même s'il ne savait rien à l'avance sur les positions de chasse ou de combat parce que personne ne voulait lui apprendre, et surtout pas son père.

Zoom à droite. Les pères apprenaient à leurs petits, qu'ils soient chatons ou novices, des techniques pour plus tard.
Zoom à gauche. Des apprentis allaient s'entraîner et proposaient aux plus grands de la pouponnière de les regarder.
Zoom au milieu. Hiver les observait même si on ne lui avait pas proposé.

Embrasement des Flocons était exigeant et très dur. Hiver avait envie de pleurer quand il rentrait de l'entraînement, le soir. Il avait l'impression qu'il ne serait jamais à la hauteur. Plus haut, plus vite, plus fort. Il devait faire toujours plus, Embrasement des Flocons le poussait à être toujours meilleur. L'apprenti aux yeux bleus voulait qu'on lui inculce les bases et les limites que ses parents n'avaient pas voulu lui apprendre, il voulait avoir une complicité avec son mentor, peut-être même une figure parentale vers laquelle se tourner, mais ce n'était pas cela qu'Embrasement des Flocons lui donnait. Hiver voulait crier à s'en déchirer les poumons, il voulait pleurer et taper, frapper jusqu'à ce que ses pattes soient ensanglantées. Nuage de l'Hiver voulait disparaître.

Zoom à droite. Des mentors réprimendaient gentillement leurs apprentis et ronronnaient quand ceux-ci faisaient des efforts.
Zoom à gauche. Des novices remerciaient avec des yeux brillants d'excitation les guerriers qui les avaient félicités pour leurs proies.
Zoom au milieu. Hiver les observait, à bout de souffle, et Embrasement des Flocons lui disait de se relever et de se battre.

Hiver ne connaissait rien à l'amour. Il y avait une belle apprentie dans sa tanière, qui avait deux lunes de plus que lui. Son coeur faisait des bonds dans sa poitrine quand elle s'approchait. Personne ne lui donnait ce sentiment de confort et de chaleur. Il ne savait pas quel était ce sentiment.

Zoom à droite. Deux apprentis étaient couchés l'un contre l'autre, ronronnant.
Zoom à gauche. Elle était en train de presser sa truffe contre un apprenti plus âgé.
Zoom au milieu. Hiver observait.

Zoom arrière. 40 %.

Zoom global. Tous les membres du Clan s'étaient réunis pour fêter le baptême des nouveaux guerriers. Hiver se sentait filer hors de son corps. On ne lui indiquait pas de limites. Il n'avait pas de réconfort. Il était perdu. Il n'avait plus eu conscience de ses actes, lorsqu'il avait réduit en charpie une souris sur un coup de colère. Après cette partie de chasse, il avait fondu en larmes dans un coin, tout tremblant, esclave de ses émotions.

Zoom avant. 200 %.

Zoom à droite. Personne.
Zoom à gauche. Personne.
Zoom au milieu. Inexorablement, Hiver observe.

L'Hiver vient.

· Derrière l'écran ·
Prénom - Zoé
Avis sur le forum - Mais qu'il est laid !
Avis et suggestions - Aimez-moi.
Comment es-tu arrivé(e) ici ? - J'ai tapé sur mon téléphone pendant dix heures de route.
Le mot de la fin - slt wsh

Codé par Moussy pour LGDCJDR
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: