~Une humeur de chien mouillé.
 :: Le Jeu :: Terres Neutres :: Quatre Chênes

Nuage Vert

Messages : 78Date d'inscription : 04/09/2018Clan : OmbrePhysique de votre personnage : Nuage Vert n'est pas bien grande, frêle mais rapide et agile. Elle est principalement tigrée de pelage, avec le poitrail et les babines blancs. Ses yeux sont verts foncés, mais s'éclaircissent à la lumière du jour. Caractère : De caractère, la petite est très maladroite, et possède une mauvaise étoile, puisqu'elle est régulièrement malchanceuse. Plutôt timide, elle a tendance à rester dans son petit monde, ayant encore l'imagination et l'envie de découvrir d'un chaton. Elle ne possède absolument pas le sens de l'orientation, et a tendance à se perdre assez facilement dans les bois.
avatar
Nouveau guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Nov - 23:39
C'était un temps où il ne semblait faire ni jour, ni nuit. Le soleil était tristement absent, tout autant que la lune. Si l'un était présent, il se retrouvait caché derrière la grisaille et la pluie qui parsemait le ciel. Pour autant, il me semblait que nous approchions de la fin de la journée, une journée qui avait été, pour ma part, bien mouvementée.

Assise, solitairement près d'un arbre, regardant les gouttes d'eau tomber devant moi, je maugréais, seule dans mon coin. L'idée d'avoir raté la précédente assemblée des clans me préoccupait fortement, mais personne ne voulait l'entendre. J'avais tellement d'interrogations sur les chats des clans adverses ! Tellement de curiosité, mais personne dans le clan de l'Ombre, ne voulait étendre ma soif de savoir.

- Ce n'est pas l'heure. Je ne suis pas assez expérimentée. Je ne me rapproche pas assez du chat sauvage. Crotte de souris, j'en ai marre. Je patienterai ici jusqu'à la prochaine assemblée !

Effectivement. J'étais têtue et pourtant, personne devait bien pouvoir m'entendre, ni voir ma réaction, ni même se douter de ma rancœur actuelle, ni même encore de ma disparition aléatoire. J'étais têtue mais seule, sans personne à qui le montrer, quand soudain, des bruits se firent entendre derrière moi. Lasse, je demanda calmement :

- Je ne te mangerai pas. Montre-toi maintenant que tu es là.

C'était bien à moi de dire cela ! Petite apprentie que j'étais, et que personne ne devait connaître. Mais à dire vrai, mon humeur n'était pas des plus agréables à côtoyer, actuellement.

Pensée Noire

Âge : 15Messages : 317Date d'inscription : 28/08/2016Clan : RivièrePhysique de votre personnage : Elle est noire au poil angore et aborde des yeux vertsCaractère : Renfermée, assosiables, qua'd elle aime les gens c'est jusqu'au bout.Caractéristique particulière : Est attirée par les femelles
avatar
Guerrier habitué
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Nov - 23:56
Je levais la tête vers le ciel et frissonna. Mais quel temps ! Je ne saurais vous dire s'il fait beau ou moche.
J'étais repartie pour une de ces matinée où je n'avais rien à faire. Peut-être que je devrais être en train de chasser ou de refaire les marquages mais franchement je n'en avait absolument rien à faire. Serieusement, nous étions tous dans la meme galère, pourquoi se séparer et jouer à la loi du plus fort.
Sans m'en rendre compte, j'avais pris la direction des Quatre Chênes. Pourquoi ? Moi qui détestait les Assemblées j'en redemandais !

"Ce n'est pas l'heure. Je ne suis pas assez expérimentée. Je ne me rapproche pas assez du chat sauvage. Crotte de souris, j'en ai marre. Je patienterai ici jusqu'à la prochaine assemblée !"

Mes oreilles pointerent en avant et je m'immobilisais. J'étais une piètre chasseuse alors la discrétion et moi, ca faisait cinq. Je tendus le cou pour entreprendre de voir le chat qui miaulait ainsi. Une jeune chatte au corps élancé me tournait le dos. Je ris quznd j'appercu qu'elle parlais donc seule.

"Je ne te mangerai pas. Montre-toi maintenant que tu es là."

J'avais du rire un peut trop fort car la jeune féline était à présent dressée face à moi, un air de demain dans le regard. Elle n'avait pas l'air de m'avoir vue. Je levai les yeux au ciel et sortis des buissons en soupirant

C'est à moi que tu parles ?

Je n'avais pas peur, pas d'elle. Je devais tout de même admettre qu'elle avait une allure féroce. Je restais sur mes gardes, on ne sait jamais.

Nuage Vert

Messages : 78Date d'inscription : 04/09/2018Clan : OmbrePhysique de votre personnage : Nuage Vert n'est pas bien grande, frêle mais rapide et agile. Elle est principalement tigrée de pelage, avec le poitrail et les babines blancs. Ses yeux sont verts foncés, mais s'éclaircissent à la lumière du jour. Caractère : De caractère, la petite est très maladroite, et possède une mauvaise étoile, puisqu'elle est régulièrement malchanceuse. Plutôt timide, elle a tendance à rester dans son petit monde, ayant encore l'imagination et l'envie de découvrir d'un chaton. Elle ne possède absolument pas le sens de l'orientation, et a tendance à se perdre assez facilement dans les bois.
avatar
Nouveau guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 0:21
Personne. C'était bien étrange. Je me retourna en essayant de chercher du regard la direction de la source bruyante, quelque part dans les buissons environnants. J'avais bien entendu quelque chose, je n'avais pas rêvé. Je commença à pencher la tête sur le côté, puis, une imposante féline se présenta à moi :

- C'est à moi que tu parles ?

Son pelage était d'un sombre glaçant, un peu comme la voix qu'elle venait d'arborer face à moi. C'était la première fois que je voyais une personne de la forêt avec autant de poils sur son pelage, et des yeux verts comme j'en étais dotée.

Ce devait bien tenir chaud, lors de la saison des feuilles mortes ! Me faisais-je la réflexion. En voyant qu'elle ne semblait pas bien méchante, je rabaissa un peu mes épaules, et me détendis pour paraître moins imposante, avant de lui répondre sous une pointe d'humour :

- Je dois bien avouer qu'il m'arrive de parler à moi même, mais quand même !

Puis, je me posa calmement sur le sol, de nouveau collée à l'arbre. En l'observant attentivement, je m'interrogeais sur la provenance de son clan, et sur les raisons de sa venue ici, mais pour l'heure, je lui porta ma voix simplement d'un air solennel :

- Moi, c'est Nuage Vert, apprentie du Clan de l'Ombre, depuis bientôt six lunes. Je suis enchantée de faire ta connaissance.

Puis, je resta un moment muette, comme pensive. Je garda ma tête penchée en direction de l'eau qui s'étendait dans de la terre qui s'était affaissée, formant ainsi une petite flaque. Sur celle-ci, je pouvais observer la féline, sans véritablement la regarder dans les yeux. Le regard vague, je termina par lui demander :

- Mais toi, qui es-tu ?

Pensée Noire

Âge : 15Messages : 317Date d'inscription : 28/08/2016Clan : RivièrePhysique de votre personnage : Elle est noire au poil angore et aborde des yeux vertsCaractère : Renfermée, assosiables, qua'd elle aime les gens c'est jusqu'au bout.Caractéristique particulière : Est attirée par les femelles
avatar
Guerrier habitué
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 0:37
La féline sembla assez surprise de me voir. J'en retins un rictus.
À première vue, elle semblait être aussi âgée que moi même si j'en doutais beaucoup. Son pelage était soigneusement lissé, découpé de rayures fines et inégales. Elle paraissait se fondre dans les sous bois et cela devait lui être utile en toutes saisons. J'entrouvris légèrement la gueule et huma son odeur. Elle sentais les aiguilles de pins et les profondeurs des forêts. Clan de l'Ombre.

"Je dois bien avouer qu'il m'arrive de parler à moi même, mais quand même !"

Sa voix me sorti de mon analyse. Je souris très légèrement. Mon attention se reporta alors sur ses yeux. Ils étaient magnifiques et étincellaient de malice. Jeune apprentie innocente...
Elle se détendis en enleva toute trace de férocité dans ses yeux. Étrange, elle ne devrait pas me faire confiance si vite, je pourrais la tuer facilement. Je devrais...?

"Moi, c'est Nuage Vert, apprentie du Clan de l'Ombre, depuis bientôt six lunes. Je suis enchantée de faire ta connaissance. Mais toi, qui es-tu ?"

Elle abordait un ton très poli, sans trace d'ironie ou de moquerie. Je dois avouer que ce genre de respect me touchait beaucoup. Je hoche faiblement la tête et m'assieds à une distance raisonnable d'elle.

Je suis Pensée Noire, guerrière du clan de la Riviere depuis peut.

Je m'abstins de lui rendre sa gratitude, je ne la connaissai pas, je n'allais pas jouer les lèches pattes. Mes oreilles pointèrent vers elle et je lui fis remarquer après un instant d'hésitation:

Tu as relâché ta défense, tu ne devrais pas. Je suis t'on ennemie après tout.

Nuage Vert

Messages : 78Date d'inscription : 04/09/2018Clan : OmbrePhysique de votre personnage : Nuage Vert n'est pas bien grande, frêle mais rapide et agile. Elle est principalement tigrée de pelage, avec le poitrail et les babines blancs. Ses yeux sont verts foncés, mais s'éclaircissent à la lumière du jour. Caractère : De caractère, la petite est très maladroite, et possède une mauvaise étoile, puisqu'elle est régulièrement malchanceuse. Plutôt timide, elle a tendance à rester dans son petit monde, ayant encore l'imagination et l'envie de découvrir d'un chaton. Elle ne possède absolument pas le sens de l'orientation, et a tendance à se perdre assez facilement dans les bois.
avatar
Nouveau guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 0:52
Je patientais sagement à la contempler de toute sa splendeur, en attente de recevoir une réponse de la grande inconnue. Je méditais, ignorant quel pouvait bien être sa réaction ...

... Mais après tout, je devais admettre que je m'en moquais bien. J'étais habituée à devoir gérer le caractère de mes semblables qui n'était pas toujours très agréable, voir, parfois, à devoir les fuir pour ma propre sécurité. Je releva mon attention, dirigeant mon regard vers elle lorsque je la vis se coucher à quelques queues de souris de moi, juste avant qu'elle n'élève sa voix :

- Je suis Pensée Noire, guerrière du clan de la Riviere depuis peut.

Elle en était donc un membre de la rivière... Ces drôles de chats qui se nourrissaient de poissons, et qui apprenaient à pêcher dès leur plus jeune âge. C'était un clan qui m'interrogeait beaucoup, que je trouvais pour le moins, atypique. C'était le seul, qui, échoué sur une île déserte, serait à même de survivre. Elle poursuivit :

- Tu as relâché ta défense, tu ne devrais pas. Je suis t'on ennemie après tout.

Je la dévisagea quelques temps à travers ces paroles qui m'étonnèrent. Si elle voulait me tuer, elle l'aurait fait par surprise, sans même me laisser le temps de la découvrir. De plus, il y a le code du guerrier, et si elle est devenue guerrière, je doutais qu'elle puisse me faire du mal dans ce lieu sacré. Après tout, nous étions en quelque sorte, dans une trêve spirituelle. Reprenant une inspiration, je lança calmement :

- C'est un drôle d'ennemi que celui qui me donne des conseils. Si tu voulais me tuer, je ne serais déjà plus en vie.

Puis après un instant d'hésitation, je joua la carte de la curiosité :

- Quelle est la raison de ta présence ici ? L'assemblée est terminée, malheureusement.

Pensée Noire

Âge : 15Messages : 317Date d'inscription : 28/08/2016Clan : RivièrePhysique de votre personnage : Elle est noire au poil angore et aborde des yeux vertsCaractère : Renfermée, assosiables, qua'd elle aime les gens c'est jusqu'au bout.Caractéristique particulière : Est attirée par les femelles
avatar
Guerrier habitué
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 1:11
Je balayais le sol de ma queue à rythme régulier, mon ombre et celle de la jeune chatte commençaient à décliner et le vent à souffler tout doucement.

"C'est un drôle d'ennemi que celui qui me donne des conseils. Si tu voulais me tuer, je ne serais déjà plus en vie."

J'ouvris la gueule pour protester mais rien n'en sorti. Elle avait...raison. Je crois bien que c'était la première fois que quelqu'un me faisait remettre en question et ce sentiment ne m'était pas désagréable. Une vague d'incompréhension me submergea et je dis la première chose sensée qui me traversa l'esprit:

-Je dis ça pour toi... miaulais-je sans conviction

Je regardais à présent mes pattes. Mes griffes entraient et sortaient du sol. Celui-ci était mou, signe qu'il était encore gorgé et glissant. Si je voulais la tuer, je devrais la faire glisser.
Alors pourquoi mon corps refusait de lui faire du mal ?

"Quelle est la raison de ta présence ici ? L'assemblée est terminée, malheureusement."

Elle avait bien dit "malheureusement" ou j'avais mal entendu là ?
Je me lève et m'approche d'elle

-Malheureusement dis-tu ? Je fis une courte pause, déroutée par l'odeur ombreuse, les Assemblées ne sont que des amas d'hypocrisies. Les chats qui étaient prêts à s'entretuer la veille se retrouvent le lendemain pour se raconter les potins et faire semblant de s'inquiéter pour les malheurs d'autrui. je soupire et dis d'un air désespéré et fatigué'fatigué nous ne valons pas mieux les uns que les autres...

Je ferme les yeux le plus fort possible et m'assieds face à elle. La distance qui nous séparait était infime mais je n'étais ni apeurée, ni gênée.

Nuage Vert

Messages : 78Date d'inscription : 04/09/2018Clan : OmbrePhysique de votre personnage : Nuage Vert n'est pas bien grande, frêle mais rapide et agile. Elle est principalement tigrée de pelage, avec le poitrail et les babines blancs. Ses yeux sont verts foncés, mais s'éclaircissent à la lumière du jour. Caractère : De caractère, la petite est très maladroite, et possède une mauvaise étoile, puisqu'elle est régulièrement malchanceuse. Plutôt timide, elle a tendance à rester dans son petit monde, ayant encore l'imagination et l'envie de découvrir d'un chaton. Elle ne possède absolument pas le sens de l'orientation, et a tendance à se perdre assez facilement dans les bois.
avatar
Nouveau guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 20:26
La grande féline était à proximité, ses yeux rivés sur moi et me fixant de son regard vif. Un regard aussi aiguisé que des crocs que l'on aurait acérés pour mieux achever ses proies.
Aurait-elle vraiment ce désir de s'en prendre à ma vie ?
Tic, Tac, faisait le bruit de sa queue qui rebondissait d'un rythme régulier. De sa gueule entre-ouverte, s'échappa un son qui en était presque plaintif, intuitif :

- Je dis ça pour toi...

Ses mots et sa voix étaient en parfait décalage avec l'expression de son visage, la réaction de son corps qui lui, trahissait une émotion que j'étais incapable de définir. Pouvait-ce être de l'anxiété, de la haine, de la peur, de la colère ? Je n'arrivais pas à le savoir ni même à comprendre la raison qui pourrait engendrer une telle bataille intérieure. Quels étaient les intentions de la belle noire ?

Elle se redressa de tout ses membres, s'imposant à moi comme l'astre du jour s'impose à la terre lorsqu'il prend de l'ampleur dans le ciel. Puis soudain, elle s'approcha, non plus comme un soleil, mais comme une tempête qui s'apprête déchainer sa fureur :

- Malheureusement dis-tu ?

La pause qu'elle engagea me laissa sans voix. Cette rhétorique devait signifier qu'elle détestait probablement les assemblés. Quel dommage.

- Les Assemblées ne sont que des amas d'hypocrisies. Les chats qui étaient prêts à s'entretuer la veille se retrouvent le lendemain pour se raconter les potins et faire semblant de s'inquiéter pour les malheurs d'autrui.

J'osais espérer que tout le monde n'avait pas cette envie de sang sur les babines, que l'envie de faire le bien pouvait prôner sur celle de faire du mal à autrui. Je devais être bien naïve, le cœur moins effondré par la vie qui n'est pas toujours clémente.

- Nous ne valons pas mieux les uns que les autres...

Sa dernière phrase résumait bien le reste de ses propos. Elle semblait seule et méfiante, dans un autre monde, un monde glacé, une personnalité atteinte par un froid sinistre. Son tempérament faisait presque écho à ceux d'autres membres de mon clan, sanguins, anéantis par la tristesse et par la peine. Personne ne possédait-il une quelconque valeur pour elle, pour en venir à une telle conclusion ? Nous étions très proche, l'une de l'autre. Je ne pu m'empêcher de m'approcher davantage, pour la confronter face à mes yeux :

- Ne trouves-tu pas qu'au sein de ton propre clan, se trouve déjà de l'hypocrisie ? Les quatre chênes ne doivent être qu'une simulation de la forêt, en miniature. Avec les mêmes vices, les mêmes tords que possèdent les chats sauvages. Tu n'aimes pas les assemblés. Pour autant, aimes-tu les individus qui composent ton clan ?

Je me recula un peu, détournant le regard. Je faisais toujours face à l'émoi que j'éprouvais, celui de n'avoir pu assister à un événement aussi important, sur lequel on parlait tant.

- Tu as pu te forger une opinion sur cet endroit. De mon côté : on m'en a privé. Alors, j'ignore si les vices félins se remarquent plus que de coutume sous ces chênes. Mais si cela s'avère vrai, alors, les terres de l'assemblée semblent être un lieu attisant la peine.

Pensée Noire

Âge : 15Messages : 317Date d'inscription : 28/08/2016Clan : RivièrePhysique de votre personnage : Elle est noire au poil angore et aborde des yeux vertsCaractère : Renfermée, assosiables, qua'd elle aime les gens c'est jusqu'au bout.Caractéristique particulière : Est attirée par les femelles
avatar
Guerrier habitué
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 22:30
Une telle proximité avec la féline me déroutait. Je la regardais dans les yeux, comme pour y déceler quelque chose mais quoi ? Même moi je ne saurais vous le dire mais je la regardais comme si la voyais pour la première fois.

"Ne trouves-tu pas qu'au sein de ton propre clan, se trouve déjà de l'hypocrisie ? Les quatre chênes ne doivent être qu'une simulation de la forêt, en miniature. Avec les mêmes vices, les mêmes tords que possèdent les chats sauvages. Tu n'aimes pas les assemblées. Pour autant, aimes-tu les individus qui composent ton clan ?"

Elle parlait d'une voix douce mais ferme. Elle semblait sortir ces paroles de quelque part, de quelqu'un'quelqu'un de quelque chose. Elle semblait...
Mature.
Cela me fis sourire comme l'imbecile que j'étais. Elle se recula de quelques pas et tourna la tête. Son expression avait changé, elle paraissait peinée.

" Tu as pu te forger une opinion sur cet endroit. De mon côté : on m'en a privé. Alors, j'ignore si les vices félins se remarquent plus que de coutume sous ces chênes. Mais si cela s'avère vrai, alors, les terres de l'assemblée semblent être un lieu attisant la peine."

En effet, elle était triste. Triste n'était peut-être pas le terme exact. Dégoutée, inconfiante, trahie, en colère ? Émue...
Je me pris à éprouver de la compassion pour elle. Les sentiments, n'étaient pourtant pas vraiment mon fort mais elle me semblait si fragile.
Je penche alors la tête sur la gauche et la regarde:

-Tu sais, commençais-je, les opinions doivent être faites par toi-même et uniquement par toi-même. Personnellement, je n'aime pas les Assemblées pour des raisons diverses mais beaucoup de chats les valorisent et les apprécient. Ils les aiment pour les moments de partage qu'elles offrent, les nouvelles d'autres clans et les occasions de pouvoir parler avec d'autres chats de différents clans sans paraître pour autant un traître.

Je baisse les yeux et gratte le sol de ma patte. Cette jeune femelle m'intriguait beaucoup...

Nuage Vert

Messages : 78Date d'inscription : 04/09/2018Clan : OmbrePhysique de votre personnage : Nuage Vert n'est pas bien grande, frêle mais rapide et agile. Elle est principalement tigrée de pelage, avec le poitrail et les babines blancs. Ses yeux sont verts foncés, mais s'éclaircissent à la lumière du jour. Caractère : De caractère, la petite est très maladroite, et possède une mauvaise étoile, puisqu'elle est régulièrement malchanceuse. Plutôt timide, elle a tendance à rester dans son petit monde, ayant encore l'imagination et l'envie de découvrir d'un chaton. Elle ne possède absolument pas le sens de l'orientation, et a tendance à se perdre assez facilement dans les bois.
avatar
Nouveau guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Nov - 22:58
Je resta pensive un moment, les oreilles penchées vers l'arrière pour être en continuité avec mon museau, qui lui était retroussé par la réflexion. Je me lécha la patte avant, reprenant peu à peu mes esprits pour ne pas me laisser aller à mes émotions.

La grande féline avec qui j'échangeais était un membre d'un autre clan, et pourtant, je voulais quand même apprendre à la connaître, à appréhender peu à peu sa personnalité. Je n'avais aucune hésitation à laisser s'étendre mes sentiments face à cette inconnue, et cela me déroutait.

- Tu sais, les opinions doivent être faites par toi-même et uniquement par toi-même. Personnellement, je n'aime pas les Assemblées pour des raisons diverses mais beaucoup de chats les valorisent et les apprécient. Ils les aiment pour les moments de partage qu'elles offrent, les nouvelles d'autres clans et les occasions de pouvoir parler avec d'autres chats de différents clans sans paraître pour autant un traître.

Je resta figée à regarder le sol. Peut-être devait-il être très beau, pour que je m'acharne à le dévisager ainsi. Ou peut-être, simplement que le regard persistant de la demoiselle, me gênait quelque peu. Elle restait une "vétérane", une personne plus âgée que moi et avec une masse d'expériences plus importantes, je ne pouvais que la respecter.

- Je te le demande à toi, féline dans la force de l'âge. Saurais-tu à partir de quel point sommes-nous sûrs que nos opinions sont nôtres ? Quand nous naissons, nous sommes des coquilles vides que l'on engraisse de pensées plus ou moins farfelues, pour lesquelles on fait un tri. Pour autant, ce que l'on pense est souvent forgé par la pensée d'un autre. Alors que sommes-nous ?

Je la voyais du coin de l’œil, qui grattait le sol de sa patte, pendant le début de ma prise de parole, et peut-être même avant. J'étais fascinée par ses griffes aiguisées qui se plantaient dans la terre, comme s'il s'agissait de mousse facilement transperçante.

Les avis extérieurs concernant l'assemblée des clans, m'interpella et m'aida à y faire le deuil. Je comprenais un peu la symbolique, l'envie d'y aller se faisait moins présente. Je me retrouvais le cœur moins lourd, j'étais en paix.

Pensée Noire

Âge : 15Messages : 317Date d'inscription : 28/08/2016Clan : RivièrePhysique de votre personnage : Elle est noire au poil angore et aborde des yeux vertsCaractère : Renfermée, assosiables, qua'd elle aime les gens c'est jusqu'au bout.Caractéristique particulière : Est attirée par les femelles
avatar
Guerrier habitué
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Nov - 16:21
La jeune féline retroussa le museau, je me pris à surprendre de trouver ça horriblement mignon. Elle sembla tellement pensive, dans son nuage, sa bulle innacessible.
On faisait la même taille mais sans doute pas le même âge. Faut dire qu'elle était assez grande au niveau de sa corpulence.
Elle fixait le sol depuis maintenant pas mal de temps et je me demandais si elle n'était pas morte debout. J'ouvre la bouche pour l'appeller quand elle releva la tête et dit enfin:

"Je te le demande à toi, féline dans la force de l'âge. Saurais-tu à partir de quel point sommes-nous sûrs que nos opinions sont nôtres ? Quand nous naissons, nous sommes des coquilles vides que l'on engraisse de pensées plus ou moins farfelues, pour lesquelles on fait un tri. Pour autant, ce que l'on pense est souvent forgé par la pensée d'un autre. Alors que sommes-nous ?"

Ses paroles devenaient trop mûres pour moi, je lui dis:

-N'utilise pas des mots trop respectueux pour moi, je t'en prie. Je déteste ça. Parles moi comme si tu parlais à une amie.

Je la regarde dans les yeux quelques seconde sans rien dire puis me reconcentre sur la terre que je grattais depuis tout à l'heure. De mes griffes, je dessinais un oiseau que j'effacais d'un coup de patte ensuite. Je réfléchissais aux paroles de l'appentie. Puis secoue la tête en haussant des épaules.

-Pour moi, on nous inculque des lois depuis trop jeune. On devrait nous laisser vivre même si ces règles nous sont indispensables. On devient ce que les autres veulent nous voir devenir, pas nous.

Je frissonne. Le soleil était tombé et la nui dominait le ciel. Je tourne la tête pour chercher un endroit où dormir, je ne comptais pas rentrer au camp alors que je pouvais rester avec la jeune chatte. Je n'avais pas d'amis réellement, mon caractère posait trop problème aux autres. Je n'allais pas changer pour plaire, alors je restais moi même et si ça ne plaisait pas, tant pis !
Je reporta une nouvelle fois mon attention sur l'apprentie et ne distinguai que ses yeux et les contours de son corps qui sortaient de la pénombre. Je me leva et m'ebroua frénétiquement pour enlever toute la saleté de mon pelage trop long. Je n'avais plus envie de parler de ça.

Nuage Vert

Messages : 78Date d'inscription : 04/09/2018Clan : OmbrePhysique de votre personnage : Nuage Vert n'est pas bien grande, frêle mais rapide et agile. Elle est principalement tigrée de pelage, avec le poitrail et les babines blancs. Ses yeux sont verts foncés, mais s'éclaircissent à la lumière du jour. Caractère : De caractère, la petite est très maladroite, et possède une mauvaise étoile, puisqu'elle est régulièrement malchanceuse. Plutôt timide, elle a tendance à rester dans son petit monde, ayant encore l'imagination et l'envie de découvrir d'un chaton. Elle ne possède absolument pas le sens de l'orientation, et a tendance à se perdre assez facilement dans les bois.
avatar
Nouveau guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Nov - 19:56
- N'utilise pas des mots trop respectueux pour moi, je t'en prie. Je déteste ça. Parles moi comme si tu parlais à une amie.

Je redressa la tête et les oreilles vivement pour me diriger vers le ciel. Étais-je trop solennelle ? En y songeant, il me sembla que j'employais des mots plus respectueux avec cette jeune féline, qu'avec n'importe qui d'autre, que j'aurais pu côtoyer.

Étais-je trop stressée ? Voulais-je l'impressionner ? Je souris du coin de la lèvre, à cette pensée. Ce serait bien une première ! Des chats ordinaires, téméraires, des sauvages, j'en ai connu. Pourtant, c'était la première fois où je n'arrivais pas à trouver mon calme. Où ma queue se trémoussait à droite à gauche, où mon regard était fuyant, et mes mots volubiles : elle me faisait perdre mes moyens. Et je devais avouer, que je n'étais pas vraiment sûre d'aimer cela.

Pourtant, serais-je capable de lui parler comme à une amie ?

- Pour moi, on nous inculque des lois depuis trop jeune. On devrait nous laisser vivre même si ces règles nous sont indispensables. On devient ce que les autres veulent nous voir devenir, pas nous.

Et cette idée, lui convenait-elle ? Qui était le "on", dans cette histoire ? Se sentait-elle viser, en même temps qu'elle me disait ces paroles ?

La regardant droit dans les yeux, je sentis qu'elle voulait passer à un autre sujet. Peut-être que les sujets trop sérieux, étaient de trop pour cette soirée. Pour dire vrai, qu'étais-je, après tout ? Je ne venais là, que pour me larmoyer sous la lune du soir, de mon manquement à l'assemblée, et voilà que je me mettais à exprimer mon chagrin, à une jeune inconnue d'un camp rival. Mon cœur était-il si endolori et mon esprit si perdu ?

Mes yeux traversaient l'obscurité de la nuit pour se poser sur elle. Elle était plutôt mignonne, et il ne se distinguait que ses yeux de son pelage qui se confondait à la pénombre. Je la vis soudain bouger, s'étirer, se trémousser pour retirer peut-être certaines choses sales sur elle, comme de la terre. Je me leva et la rejoignit à mon tour. Voulait-elle rentrer ? Voulais-je rentrer ? Je ne le savais pas véritablement. Il se faisait tard, et revenir maintenant au campement, était une mauvaise idée.

Sans trop réfléchir, je lui répondis :

- Je vais tenter de te parler comme à une alliée.
Maintenant qu'il est tard... Que souhaites-tu ? Veux-tu rester à mes côtés ?

Puis, après un petit silence...

- Je dois bien avouer que l'idée de retourner chez moi, me rebute un peu. Mais, je ne veux rien t'imposer.

Pensée Noire

Âge : 15Messages : 317Date d'inscription : 28/08/2016Clan : RivièrePhysique de votre personnage : Elle est noire au poil angore et aborde des yeux vertsCaractère : Renfermée, assosiables, qua'd elle aime les gens c'est jusqu'au bout.Caractéristique particulière : Est attirée par les femelles
avatar
Guerrier habitué
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Nov - 17:10
"Je vais tenter de te parler comme à une alliée."

Je relâche ma respiration qui s'était bloquée dans ma gorge. Dieu merci. La politesse était l'une des chose qui me gênait vraiment. J'étais très mal à l'aise qu'on me voie comme une rivale ou quelqu'un en qui on ne peut faire confiance. Ce qui était faux. On pouvait me faire confiance mais jamais me tourner le dos.
Sinon, vous pourriez amèrement le regretter.
Je repense à toute ces choses que m'avait dit la chef venteuse, ne faire confiance à personne, ne se confier à personne, tuer tout le monde. Je souris en repensant à cette chef, qui était ma tante, elle était brave et solide.
J'avais hérité de cela.

"Maintenant qu'il est tard... Que souhaites-tu ? Veux-tu rester à mes côtés ? Je dois bien avouer que l'idée de retourner chez moi, me rebute un peu. Mais, je ne veux rien t'imposer."

Je me sentis rougir. Heureusement que j'avais cette immense touffe de poil qui couvrait ma peau, sinon j'aurais déjà viré au rouge sang.
La jeune chatte s'était rapprochée comblant l'espace qui nous séparait l'une de l'autre. Sa voix résonnait dans ma tête et ne voulait pas en sortir. Je devais avouer que cela était agréable et apaisant d'entendre constamment sa voix. Même si cela me gênerait à l'habitude, je fis impasse et souris.
J'approche ma tête tout près de la sienne jusqu'à sentir son souffle chaud contre le mien et lui murmure:

-La question est plutôt si toi, tu arriverais à me tenir compagnie toute une nuit.

Je lui fis un clin d'oeil puis m'écarte en cherchant la sortie de cet endroit que je méprisais beaucoup trop.
Si la jeune chatte ne voulait pas retourner à son logis, je n'allait pas la laisser pour autant. Je l'appréciais bien. Bien ? Je n'a savais pas si ce mot n'était pas un peu faible...

Nuage Vert

Messages : 78Date d'inscription : 04/09/2018Clan : OmbrePhysique de votre personnage : Nuage Vert n'est pas bien grande, frêle mais rapide et agile. Elle est principalement tigrée de pelage, avec le poitrail et les babines blancs. Ses yeux sont verts foncés, mais s'éclaircissent à la lumière du jour. Caractère : De caractère, la petite est très maladroite, et possède une mauvaise étoile, puisqu'elle est régulièrement malchanceuse. Plutôt timide, elle a tendance à rester dans son petit monde, ayant encore l'imagination et l'envie de découvrir d'un chaton. Elle ne possède absolument pas le sens de l'orientation, et a tendance à se perdre assez facilement dans les bois.
avatar
Nouveau guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 23:21
Je regardais les étoiles, haut dans le ciel. J'avais envie de lui témoigner à quel point elles me semblaient merveilleusement belles, à ses côtés. Je décala mon regard vers elle, pour remarquer qu'elle semblait nerveuse. Avais-je dit quelque chose de déroutant, l'avais-je gênée ? Sans attendre, un sourire s'esquissa sur son visage, preuve que je devais me tromper. Soudain, elle rapprocha son museau du mien, pour me murmurer :

- La question est plutôt si toi, tu arriverais à me tenir compagnie toute une nuit.

A mon tour, je dessina un sourire. Un défis ? Haha. Je n'en n'attendais pas moins d'elle. Tapis dans l'ombre, mes yeux s'illuminèrent d'une lueur indéchiffrable : les défis, j'aimais cela. Mais pourtant, j'avais du mal à la croire. Serait-ce vraiment compliqué de passer la nuit près d'elle ? La "supporter" me semblait être un bien grand mot, mais après tout, peut-être ne la connaissais-je pas assez pour en venir si rapidement à cette conclusion.  

Mais vraiment, quel pourrait-être la difficulté à passer la nuit avec elle ? Après tout, elle semblait être bien charmante.

Complètement absorbée par mes pensées, j'en avais même oublié de porter mon attention sur la personne qui était en ma compagnie. Tant et si bien que je n'avais même pas remarqué qu'elle s'était écartée et qu'elle cherchait maintenant, un endroit pour s'enfuir d'ici. Elle n'aimait vraiment pas ce lieu ! Pensais-je.

J'alla la rejoindre :

- Aimes-tu les arbres ? Nous n'avons qu'à héberger dans l'un d'entre eux. On sera à l'abris des prédateurs, et nous sommes à côté des quatre chênes, qui sont immenses. On doit bien trouver d'autres arbres impressionnants dans les parages !

Puis, sans prendre la peine d'attendre sa réponse négative ou positive, je continua dans ma lancée :

- Je gagne quoi, si j'arrive à te supporter toute la nuit ?~"
Lui lançais-je, d'un ton défieur et légèrement moqueur.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: